Shopping

  • Envie d'un peu de douceur ? Voilà le pastel de nata !

    Le pastel de nata est une pâtisserie à la crème typique de la cuisine portugaise. Au pluriel, ça donne "pastéis de nata". Je vous le dis car il est impossible d'en acheter un seul. En effet, une fois qu'on en a mangé un, on a qu'une seule envie : en manger un deuxième :)

    portuguese-custard-tart-758547_960_720.jpg
    Un pastel de nata prêt à être dégusté !

    Si vous ne connaissez pas les pastéis de nata, je peux vous les décrire comme de petits flans pâtissiers à déguster tièdes, mais c'est un peu réducteur car le pastel de nata est le symbole de tout un pays. Quand vous croquez dans un pastel de nata, vous croquez le Portugal !

    Il semblerait que les pastéis de nata aient été créés au 19ème siècle par des moines de la petite ville de Belém (qui est aujourd'hui un quartier de Lisbonne). En les commercialisant, les moines ont fait la renommée de ce "petit gâteau". Croyez moi, nombreux sont ceux qui, aujourd'hui encore, les remercient d'avoir eu l'idée de cette recette.

    Si vous voulez en faire chez vous, sachez que le recette traditionnelle des moines est tenue secrète. Seuls les ingrédients sont connus : pâte feuilletée et crème faite à partir de lait, de farine, d'amidon de maïs, d'œufs et de sirop de sucre. Oui, c'est vrai que c'est "un peu" plus riche et moins diététique qu'une carotte, mais que c'est bon ^^

    Aujourd'hui, n'importe quel café, pâtisserie ou encore supermarché au Portugal propose des pastéis de nata. Traditionnels ou industriels, il y en a pour tous les goûts. Il nous faudra être attentifs aux pâles imitations lors de notre séjour, mais je suis certain que nous arriverons à en trouver d'excellents... quitte à devoir en goûter plusieurs pour dénicher les meilleurs :)

  • Le Porto : un vin rendu "silencieux" avec de l'eau-de-vie

    Comment fabrique-t-on le vin de Porto ?

    Rappelez-vous : le vin est fabriqué par fermentation du raisin. Au cours de la fermentation, le sucre contenu dans le jus de raisin se transforme en alcool sous l’action de levures (= champignons). Dans le cas du vin de Porto, la fermentation est arrêtée avant la fin par ajout d’eau de vie. L’alcool de l’eau de vie tue les levures et interrompt la poursuite de la fabrication du vin. Cette opération d'ajout d'eau-de-vie est appelée "coupage" ou plus généralement "mutage" car elle rend le vin silencieux !

    Et oui ! Durant la fermentation, le vin est "bruyant" car il bulle en libérant du dioxyde de carbone (CO2) sous forme de gaz. Comme l'ajout de l'eau-de-vie bloque la fermentation, elle bloque aussi la libération de gaz. Le vin devient donc silencieux, comme lorsque vous appuyez sur la touche "mute" d'un appareil électronique. Le vin qui en résulte titre aux alentours de 20° et conserve un taux de sucre non fermenté qui va lui donner de la douceur. Le mélange d’eau-de-vie et de vin va révéler les arômes et donner au vin une capacité de vieillissement, parfois jusqu’à plusieurs dizaines d’années.

    Cette capacité de vieillissement est importante car, une fois muté, le vin va être stocké dans des celliers durant plusieurs années. Puis il sera mélangé avec des vins d'autres cépages (= types de raisin) ou d'années pour former un assemblage qui sera commercialisé. C'est tout le savoir-faire des œnologues de la région de Porto qui s'exprime dans la confection des assemblages ! Bref, c'est un métier :)

    Rassurez-vous : nous aurons bien sûr l'occasion de déguster du vin de Porto durant notre séjour... avec modération bien sûr !

    wine-3268159_960_720.jpg
    A nous le bon vin de Porto :)

  • Le petit coup de pouce français qui rendit le vin de Porto célébre

    La ville de Porto se situe à l'embouchure du fleuve Douro. Dès l'Antiquité, la vallée du Douro produisait du vin. Mais il a fallu attendre le 17ème siècle et un petit coup de pouce bien involontaire des français, pour que le vin de Porto devienne célèbre au-delà des frontières du Portugal.

    douro-2989559_960_720.jpg
    Dans la vallée du Douro

    À cette époque, la France et l'Angleterre ne sont pas les meilleures amies au monde. En 1667, Colbert, premier ministre du roi soleil Louis XIV, lance une série de mesures visant notamment à taxer sévèrement tous les produits anglais. En guise de représailles, le roi Charles II d’Angleterre décide de boycotter progressivement les vins en provenance de France qui avait jusqu'alors la préférence de la cour anglaise.

    Les marchands de vins anglais installés au Portugal, alors pays allié de l'Angleterre, saisissent l'opportunité et les vins de la vallée du Douro deviennent rapidement l’objet d’un véritable engouement outre-Manche. Porto devient le port d'exportation du vin à destination de l'Angleterre.

    Mais, à l'époque, le voyage par la mer est long entre le Portugal et l'Angleterre. Pour les protéger durant le voyage en bateau, les vins étaient donc "fortifiés". C'est-à-dire qu'on leur ajoutait une petite quantité de Brandy (eau-de-vie) qui augmentait la teneur en alcool et empêchait le vin de s’altérer.

    Cette technique est l’embryon de ce qui deviendra plus tard le "mutage", recette qui s’imposera comme la marque de fabrique du Porto dès 1850.

    Je vous en dirai prochainement plus sur le procédé du mutage :)

  • La légende du "Galo de Barcelos"

    Barcelos, petite ville au nord du Portugal, est réputée pour la fabrication d’objets décoratifs en céramique, dont notamment le fameux "Galo de Barcelos" ou coq de Barcelos. Le coq de Barcelos est aujourd'hui l'un des symboles du Portugal et vous pourrez en ramener un chez vous comme souvenir.

    800px-PA2900302_galo_emiliarocha_medio.jpg
    Galo de Barcelos

    La célébrité du coq de Barcelos est associée à une légende dont il existe de nombreuses versions. Difficile de savoir si l'histoire est vraie, mais peu importe : les légendes ne sont-elles pas que des histoires ?

    Selon l'une des versions de la légende, de l'argenterie aurait été volée à un habitant de Barcelos. Les habitants désignèrent un visiteur de passage comme suspect. Cet homme clama son innocence, mais fut désigné coupable et condamné à être pendu bien qu'aucune preuve n'ait pu être produite contre lui. Bref, une sacrée injustice !

    Afin de tenter de sauver sa vie malgré le jugement, il demanda à être reçu par le juge qu'il l'avait condamné avant d'être exécuté. Le juge le reçu alors qu'il était à table et qu'il s'apprêtait à manger un poulet rôti. L'homme constatant que le juge ne voulait pas changer d'avis déclara : "Je suis innocent du vol dont vous m'accusez. Pour preuve, vous verrez que votre poulet rôti se lèvera et chantera lorsque vous me pendrez !". Dégoûté, le juge ne mangea pas son poulet mais ne revint pas sur son jugement. L'homme fut donc conduit à la potence.

    Plus tard, à l'heure prévue de l’exécution, le juge resté chez lui vit le poulet rôti qu'il n'avait pas mangé se lever et chanter. Comprenant enfin son erreur, le juge courut vers la potence pour annuler sa sentence. A son arrivé, il constata que l'homme n'avait pas été exécuté, car la corde n'avait pas tenu. Il l'amnistia instantanément et lui rendit sa liberté. L'homme se retrouva donc libre... grâce à un poulet rôti ! Il n'en fallut pas moins pour que naisse la légende du "Galo de Barcelos".

  • Découvrez les hôtels où nous logerons

    Notre séjour se déroulera en deux temps. Nous aurons tout d'abord 6 nuits à Porto, pour visiter la ville et ses environs, puis nous irons dormir 2 nuits à Fátima (haut lieu de pèlerinage catholique). Nous reviendrons dormir à Porto la veille de notre retour à Paris. Patience... Vous en saurez plus sur le programme de nos visites très prochainement :)

    Bref, nous logerons donc dans 2 hôtels différents durant notre séjour.

    À Porto, nous serons logés au Porto Hotel Moov Norte. Il s'agit d'un hôtel moderne et confortable. L'aménagement intérieur est de style contemporain et l'hôtel est engagé dans une démarche éco-responsable (douche écologique, lampes LED, etc.). L'hôtel est excentré mais se trouve tout près du grand centre commercial "Norte shopping". Le petit-déjeuner sera servi sous la forme d'un buffet à volonté. Pour en savoir plus sur l'hôtel, vous pouvez visiter le site Internet en français : https://hotelmoov.com/fr/hotels/porto-fr/hotel-moov-porto-norte/

    À Fátima, nous logerons à l'Hotel Santa Maria. Il s'agit également d'un hôtel moderne au design contemporain, qui bénéficie d'un emplacement privilégié, car à seulement 2 minutes à pied du sanctuaire de Fátima. Différentes œuvres d'art occupent le hall de l'hôtel. Un magasin propose également une sélection de produits régionaux et d'artisanat portugais (produits en liège, mouchoirs, céramique décorative, vêtements et bijoux, etc.), sans oublier l'immanquable "Galo de Barcelos" ou coq de Barcelos, l'un des symboles du Portugal. Vous pouvez visiter le site Internet de l'hôtel à cette adresse : http://www.hotelstmaria.com/fr/ mais il y a peu d'informations en français.