Le petit coup de pouce français qui rendit le vin de Porto célébre

La ville de Porto se situe à l'embouchure du fleuve Douro. Dès l'Antiquité, la vallée du Douro produisait du vin. Mais il a fallu attendre le 17ème siècle et un petit coup de pouce bien involontaire des français, pour que le vin de Porto devienne célèbre au-delà des frontières du Portugal.

douro-2989559_960_720.jpg
Dans la vallée du Douro

À cette époque, la France et l'Angleterre ne sont pas les meilleures amies au monde. En 1667, Colbert, premier ministre du roi soleil Louis XIV, lance une série de mesures visant notamment à taxer sévèrement tous les produits anglais. En guise de représailles, le roi Charles II d’Angleterre décide de boycotter progressivement les vins en provenance de France qui avait jusqu'alors la préférence de la cour anglaise.

Les marchands de vins anglais installés au Portugal, alors pays allié de l'Angleterre, saisissent l'opportunité et les vins de la vallée du Douro deviennent rapidement l’objet d’un véritable engouement outre-Manche. Porto devient le port d'exportation du vin à destination de l'Angleterre.

Mais, à l'époque, le voyage par la mer est long entre le Portugal et l'Angleterre. Pour les protéger durant le voyage en bateau, les vins étaient donc "fortifiés". C'est-à-dire qu'on leur ajoutait une petite quantité de Brandy (eau-de-vie) qui augmentait la teneur en alcool et empêchait le vin de s’altérer.

Cette technique est l’embryon de ce qui deviendra plus tard le "mutage", recette qui s’imposera comme la marque de fabrique du Porto dès 1850.

Je vous en dirai prochainement plus sur le procédé du mutage :)

Les commentaires sont fermés.