La légende du "Galo de Barcelos"

Barcelos, petite ville au nord du Portugal, est réputée pour la fabrication d’objets décoratifs en céramique, dont notamment le fameux "Galo de Barcelos" ou coq de Barcelos. Le coq de Barcelos est aujourd'hui l'un des symboles du Portugal et vous pourrez en ramener un chez vous comme souvenir.

800px-PA2900302_galo_emiliarocha_medio.jpg
Galo de Barcelos

La célébrité du coq de Barcelos est associée à une légende dont il existe de nombreuses versions. Difficile de savoir si l'histoire est vraie, mais peu importe : les légendes ne sont-elles pas que des histoires ?

Selon l'une des versions de la légende, de l'argenterie aurait été volée à un habitant de Barcelos. Les habitants désignèrent un visiteur de passage comme suspect. Cet homme clama son innocence, mais fut désigné coupable et condamné à être pendu bien qu'aucune preuve n'ait pu être produite contre lui. Bref, une sacrée injustice !

Afin de tenter de sauver sa vie malgré le jugement, il demanda à être reçu par le juge qu'il l'avait condamné avant d'être exécuté. Le juge le reçu alors qu'il était à table et qu'il s'apprêtait à manger un poulet rôti. L'homme constatant que le juge ne voulait pas changer d'avis déclara : "Je suis innocent du vol dont vous m'accusez. Pour preuve, vous verrez que votre poulet rôti se lèvera et chantera lorsque vous me pendrez !". Dégoûté, le juge ne mangea pas son poulet mais ne revint pas sur son jugement. L'homme fut donc conduit à la potence.

Plus tard, à l'heure prévue de l’exécution, le juge resté chez lui vit le poulet rôti qu'il n'avait pas mangé se lever et chanter. Comprenant enfin son erreur, le juge courut vers la potence pour annuler sa sentence. A son arrivé, il constata que l'homme n'avait pas été exécuté, car la corde n'avait pas tenu. Il l'amnistia instantanément et lui rendit sa liberté. L'homme se retrouva donc libre... grâce à un poulet rôti ! Il n'en fallut pas moins pour que naisse la légende du "Galo de Barcelos".

Écrire un commentaire

Optionnel